Biography:

One of their most recent publications is Article originalFormules de prédiction de l’adiposité chez la femme – contrôle de qualitéAdipose Tissue prediction equations in women – quality control. Which was published in journal Science & Sports.

More information about S. Provyn research including statistics on their citations can be found on their Copernicus Academic profile page.

S. Provyn's Articles: (2)

Article originalFormules de prédiction de l’adiposité chez la femme – contrôle de qualitéAdipose Tissue prediction equations in women – quality control

RésuméObjectifsLe concept de pourcentage de graisse corporelle est très utilisé en santé publique et en médecine du sport. La technique anthropométrique, basée sur la mesure des plis cutanés, est la plus courante en laboratoire et surtout sur le terrain. De ce fait plus de 600 équations ont été publiées en un demi-siècle sur des populations diverses. Le but de cette étude est de vérifier la qualité des équations anthropométriques dans un échantillon de 54 femmes britanniques (âge moyen de 30,9 ± 8,5 ans) ayant des styles de vie variés en comparaison avec l’absorptiométrie biphotonique à rayons X (DXA).MéthodeQuinze plis cutanés, 14 circonférences, quatre diamètres et un examen DXA ont été réalisés. De la totalité des formules développées, 100 équations étaient applicables à l’échantillon étudié. Trente-quatre formules donnaient de bonnes corrélations avec les estimations du tissus adipeux (r ≥ 0,70 ; p < 0,05) sans différence significative (p > 0,05) avec DXA. Les graphes de Bland et Altman indiquaient une moyenne acceptable de −1,9 à +1,8 % (95 % limites de l’accord : −10,5 % ; 10,8 %).ConclusionMalgré les bonnes corrélations et l’exactitude approximative des résultats, les formules étudiées n’étaient ni cliniquement ni biologiquement acceptables.

Article originalContrôle de qualité global de 157 formules de prédiction de l’adiposité chez l’homme – Une étude originaleA macro quality control of 157 whole body adiposity prediction formulae in men – An original study

RésuméObjectifsLa méthode de terrain la plus répandue pour déterminer la composition corporelle demeure l’anthropométrie. Cette étude vérifie l’adéquation de 157 équations anthropométriques choisies parmi plus de 600 formules existantes pour estimer le pourcentage de tissu adipeux par validation croisée avec l’absorptiométrie biphotonique à rayons X (DXA), l’analyse par impédance bioélectrique et l’hydrodensitométrie sur des sujets masculins (n = 74 ; âge moyen : 34,4 ± 14,1 années) correspondant aux populations pour lesquelles les formules originales ont été développées.Méthodes et résultatsLes coefficients de corrélation de Pearson (r ≥ 0,70), les tests de t pour variables appariées et les graphes de Bland et Altman ont été utilisés pour l’analyse. Parmi les formules testées, 19 étaient corrélées sans différence significative (p > 0,05) avec l’analyse par impédance bioélectrique, 15 avec DXA et 12 avec l’hydrodensitométrie. Les résultats montrent une meilleure correspondance du pourcentage tissu adipeux prédit avec l’impédance bioélectrique puis avec DXA et l’hydrodensitométrie. En prenant en compte tous les résultats et conditions de mesure, on constate que l’estimation du pourcentage de tissu adipeux chez l’homme par formule anthropométrique correspond mieux aux résultats obtenus par l’analyse par impédance bioélectrique qu’aux résultats obtenus par DXA ou par l’hydrodensitométrie.ConclusionCette étude suggère de ne pas utiliser l’hydrodensitométrie ou les formules anthropométriques pour estimer le pourcentage de tissu adipeux chez l’homme pour un diagnostic individuel.

Advertisement
Join Copernicus Academic and get access to over 12 million papers authored by 7+ million academics.
Join for free!

Contact us