P2-116L’extension extrathyroïdienne et la réponse incomplète au traitement initial sont des facteurs de rechute pour les carcinomes thyroïdiens peu différenciés
Review articleOpen access
Abstract:

ObjectifsLe pronostic des carcinomes peu différenciés de la thyroïde (CPDT) est hétérogène quoique généralement péjoratif. Pourtant leur prise en charge thérapeutique est identique à celle des autres cancers de souche folliculaire. L’objectif de cette étude était d’évaluer la valeur de la réponse au traitement initial sur la survie et d’identifier des facteurs de mauvais pronostic dans le but de modifier la prise en charge et le suivi de ces patients.Patients et méthodesAu total, 104 patients opérés d’un CPDT entre le 01/01/2000 et le 31/12/2010 ont été inclus dans cette étude et analysés de façon rétrospective. Une relecture anatomo-pathologique a été faite pour tous les cas.RésultatsLe traitement initial a consisté en une thyroïdectomie totale chez 101 patients (97,1 %). Le stade TNM était majoritairement pT3 (55,8 %) et M1 dans 40,4 %. Une extension extra-thyroïdienne (EET) a été observée chez 40 patients (40 %). La chirurgie a été suivie chez 99 patients (95,2 %) par une totalisation isotopique (TI). Le taux de thyroglobuline (Tg) à la TI était ≥ 10 μg/l chez 47 patients (52,8 %) et ≥ 50 μg/l chez 40 patients (44,9 %). La rémission clinique à l’issue de la TI et l’EET ont été les seul facteurs pronostiques significatifs identifiés en analyse multivariée pour la survie sans rechute. La survie globale n’était influencée que par l’EET.ConclusionLes patients porteurs d’un CPDT, avec EET et/ou non en rémission clinique après la TI sont à risque important de rechute ou de poursuite évolutive et doivent bénéficier d’un suivi rapproché.

Request full text

References (0)

Cited By (0)

No reference data.
No citation data.
Advertisement
Join Copernicus Academic and get access to over 12 million papers authored by 7+ million academics.
Join for free!