L'effet initial de certaines drogues psychotropes sur l'eeg: Phenomene d'amplification du rythme rapide
Review articleOpen access
Abstract:

RésuméChez le lapinéveillé, non curariséet non anesthésié, une réponseélectrocorticale spécifique aux barbituriques, au méprobamate et au chlordiazepoxide est décrite sous le nom de phénomène d'amplification du rythme rapide de base. L'attention est attirée sur le fait que ce phénomène constitue l'effet initial induit sur l'EEG par les doses hypnotiques et meˆme non hypnotiques (doses modérées) des psychotropesétudiés.Les hypnotiques non barbituriques, la thalidomide et les autres tranquillisants en usage n'entraînent pas le phénomène décrit. La signification de ce phénomène est discutée.

Request full text

References (0)

Cited By (0)

No reference data.
No citation data.
Advertisement
Join Copernicus Academic and get access to over 12 million papers authored by 7+ million academics.
Join for free!